Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Mediatheque Lohna Lifou

Rencontre-Débat-Dédicaces

10 Mai 2015, 23:55pm

Publié par Mediatheque Lohna

Rencontre-Débat-Dédicaces

Le Mercredi 20 Mai 2015 à 17h30 au Faré de la Province des Iles (Lifou) aura lieu une causerie autour du livre "le prêtre et le juge" avec le Père Roch Apikaoua et Jean-Paul Briseul.

Les entretiens contenus dans cet ouvrage retracent l’itinéraire, personnel et spirituel, d'un prêtre kanak, durant un quart de siècle, au coeur même de l'histoire calédonienne. Au fil des entretiens, les deux auteurs, le père Apikaoua et Jean-Paul Briseul, abordent des thèmes aussi divers que la nature, l'avenir de la Nouvelle-Calédonie, la beauté, la botanique, le bougna, le peuple Kanak, les squats, et bien d'autres, selon un plan très libre qui épouse les détours naturels et souvent imprévus, de la parole.

Le ton choisi s'écarte résolument du langage convenu et du "politiquement correct", pour nous inviter; à un moment où la Nouvelle-Calédonie s'engage dans une phase décisive de son destin, à une nécessaire conversion du regard sur nous-mêmes, sur l'autre et sur le monde.

Tout au long de l'année 2013, le père Roch Apikaoua et Jean Paul Briseul se sont rencontrés, à intervalles plus ou moins réguliers, pour parler ensemble, discuter, échanger. Le fil conducteur de ces entretiens était leur vision de la Nouvelle-Calédonie actuelle et à venir éclairée par leur expérience respective de prêtre pour le père Roch de magistrat pour J-P. Briseul.

Les deux visions, l'une mélanésienne, l'autre occidentale, portent sur des sujets aussi divers que: le grand frère assassiné, la tête d'Ataï, les squats, la médecine traditionnelle kanak confrontée à la médecine occidentale, ces deux vision peuvent-elles se rejoindre pour un "vivre ensemble" en Nouvelle-Calédonie?

Les auteurs :

Roch Apikaoua est né à Yaté en 1955. Il est prêtre du diocèse de Nouméa en Nouvelle-Calédonie. De 1978 à 1985, il fait ses études au séminaire de Suva (îles Fidji). Le 15 décembre 1985, il est ordonné diacre à Mahamate-Balade, commune de Pouébo. De 1985 à 1987, il exerce son ministère diaconal à Thio. Le 18 décembre 1987, il est ordonné prêtre à l’île des Pins. De 1988 à août 1990, il est prêtre à La Conception, commune du Mont-Dore. De septembre 1990 à juin 2001, il est curé de l’église du Vœu de Nouméa. De septembre 1995 à juin 1996, il effectue une année de formation à l’Institut catholique de Paris. Depuis juillet 2001, il est administrateur de la cathédrale de Nouméa. En 1997, il est nommé vicaire général de Mgr Calvet pour l’archidiocèse de Nouméa.

Jean-Paul Briseul, magistrat administratif, actuellement en poste à Nouméa, a notamment exercé les fonctions de premier conseiller à l’ambassade de France à Bamako, a participé aux travaux de la Commission électorale lors de la transition démocratique en Afrique du Sud, après avoir été observateur des Nations Unies lors de l’accession à l’indépendance de la Namibie. Au cours d’un long détachement dans le corps préfectoral, il a été, notamment, le collaborateur des préfets Bernard Grasset et Jean-François Carenco.

 

Voir les commentaires